Définition


 

Il s’agit d’une médecine prophétique ou l’on effectue une extraction sanguine. l’instrument utilisé lors d’une HIJAMA pour aspirer le sang s’appelle al mihjam ( الجم) Le hajam est le nom donné au praticien qui effectue la HIJAMA.

Cette pratique consiste à effectuer des petites incisions ou «égratinures» superficielles sur une partie bien précise du corps, pour traiter ou améliorer une maladie. C’est une méthode d’extraction du sang de la surface de l’épiderme à l’aide de ventouses afin de débarrasser le corps « du mauvais sang » agglutiné qui entrave la circulation sanguine. La technique consiste donc à placer une ventouse à valve (dite froide) ou à combustion (dite chaude) sur une partie bien précise du corps puis à l’aide d’une pompe ajustée sur la valve ou d’un coton imbibé d’alcool enflammé qu’on présente dans le fond de la ventouse en verre(on produit un vide par l’extraction de l’air présent dans la ventouse afin d’en faire sortir le sang facilement) .

On peut placer plusieurs ventouses à différents endroit du corps, mais l’endroit précis dépend des maux que l’on désire soigner. On récupère ainsi le sang, à l’aspect plus ou moins noirâtre et épais.

En France, la HIJAMA n’est pas encore reconnue, ce qui explique l’absence de dénomination officielle francophone, on parle plutôt de ventouse scarifiées, de saignée, d’inciciothérapie ou encore de médecine par ventouse.